Les abords de l'exploitation

Il est nécessaire d'envisager une bonne adéquation entre un paysage d'accueil et un bâtiment agricole à venir, tout en pensant aux possibilités d'évolution.

Abords d'une exploitation agricole

Abords d'une exploitation agricole - Photo : H. Bizet (CAUE 79) - - © CAUE79

L’exploitation agricole marque de plus en plus nos paysages de campagne, au point que de nombreux acteurs se saisissent de la question de son insertion. S’il est nécessaire d’envisager une bonne adéquation entre un paysage d’accueil et un bâtiment agricole à venir, il faut aussi réfléchir à l’organisation et au bon fonctionnement de l’exploitation agricole dans son ensemble en y intégrant une possibilité d’évolution. Il s’agit de réussir à concilier efficacité de l’outil de travail et respect du patrimoine et des paysages.

Cette réflexion sur le fonctionnement global de l’exploitation, traduite par le traitement des abords, doit se faire en trois temps :

  • écrire « noir sur blanc » le programme du projet envisagé, étape indispensable qui permet de mieux cerner les attentes, les motivations mais aussi les contraintes éventuelles,
  • réaliser un état des lieux précis de l’exploitation (relevé en plan des bâtiments, de la végétation, des routes et des principales circulations), c’est une étape d’observation de l’exploitation qui aide à comprendre son évolution et son fonctionnement puis à évaluer l’impact de celle-ci dans le paysage environnant,
  • élaborer des propositions d’aménagement et finaliser le projet.

Dans l’idéal, cette démarche est à mener avec une personne extérieure, en appui de l’agriculteur. Il peut lui apporter un autre regard sur son exploitation ainsi qu'une expertise et son expérience.

L’agriculteur peut prendre en charge une partie de cette analyse.

Un conseil : Concentrer ses efforts sur l’entrée de ferme.

Marquer l’entrée principale est essentiel. Un accueil bien identifié et soigné conditionne l’image qu’aura le visiteur de l’ensemble de l’exploitation.

1- Répertorier ses attentes, ses besoins et les dysfonctionnements éventuels.

Faire l’exercice de prendre un peu de recul sur son activité permet de mettre noir sur blanc une liste de besoins, de choses à améliorer pour optimiser le fonctionnement général de l’exploitation. Les thèmes à étudier sont :

  • les usages des différents bâtiments,
  • les espaces extérieurs,
  • l’organisation des circulations et des déplacements,
  • les différentes formes de stockage,
  • la végétation en place.

La question des eaux de pluie provenant de la toiture est à étudier finement : stockage immédiat en chute de gouttière avec récupération ou acheminement vers un exutoire selon des techniques évitant le « tout tuyau » tout en favorisant des abords de bâtiments praticables.

2- Evaluer l’impact de l’exploitation agricole sur le paysage environnant pour mieux réfléchir à son intégration.

Pour se rendre compte de l’impact visuel des bâtiments il faut prendre du recul et circuler à pied ou en voiture autour de l’exploitation. Cette observation permet de bien cerner les zones les plus exposées visuellement et qui nécessiteront d’être traitées en priorité. Cette prise de recul permet aussi de voir les liens visuels entre les bâtiments eux-mêmes et surtout le rapport entre l’habitation principale et les bâtiments à usage professionnel.

Il faut prendre des photos qui apporteront un autre regard sur le paysage.

Enfin, il ne faut pas oublier de penser le paysage en fonction des saisons (perte des feuilles, couleurs, etc.).

3- Observer pour mieux copier !

La nature fait bien les choses… Il existe sur les lieux d’exploitation une végétation spontanée et donc particulièrement bien adaptée au contexte local. Lors d’une réflexion sur l’aménagement des abords d’une exploitation il est très intéressant de pouvoir utiliser ces essences végétales locales. Cela permet, de fait, une bonne intégration mais assure aussi une bonne garantie de reprise des végétaux.

A noter que la première étape avant d’envisager la plantation c’est de faire l’état des lieux de ce qui existe sur le site et d’essayer d’en conserver un maximum.

Conseil de lecture

Guide méthodologique pour l’aménagement paysager des abords de ferme , publié par l’assemblée permanente des chambres d’agriculture Novembre 1997, réalisé par Marie-Noëlle Bouchu, Marie-Hélène Loze et Anne Velche, paysagistes d.p.l.g.

Contenu associé

Médias sociaux

Retrouvez le CAUE sur les médias sociaux en cliquant sur les icônes ci-dessous.
lien vers la page facebook du CAUE lien vers le compte du CAUE lien vers le la chaine youtube du CAUE

Fil twitter

Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement

CAUE 79, Maison du Département, mail Lucie Aubrac, CS 58880, 79028 Niort Cedex

Tel : 05 49 28 06 28 - contact@caue79.fr

Horaires : du lundi au jeudi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30, vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30

--Mentions légales----Administration--