Accueil > Embellissement des bourgs > Fleurir avec des vivaces

Fleurir avec des vivaces


Acheter des plantes pour les garder !

Ne plus voir les massifs comme un décor que l’on construit et déconstruit chaque année pour créer une animation mais comme un ensemble de végétaux qui, en s’installant, participent à la qualité du cadre de vie et de l’environnement.

Pour la mise en place du massif

  • Plantez plutôt à l’automne afin de permettre aux végétaux un bon ancrage et une bonne autonomie avant les chaleurs estivales.
  • Choisissez les vivaces en fonction de la nature du sol, de l’exposition et du volume final des espèces plantées.
  • Privilégiez les variétés rustiques et locales moins gourmandes en eau.
  • Ne multipliez pas les essences : travaillez avec une gamme de couleurs, privilégiez des harmonies et variez les hauteurs.
  • Composez votre massif en associant les vivaces avec des bulbes, des graminées, des arbustes voire des grimpantes : sélectionnez les pour leur architecture, leur floraison, leur port particulier…
  • Intégrez des variétés ayant un attrait hivernal (bois coloré, feuilles persistantes, fruit… ) pour un intérêt du massif toute l’année.

    Parterre à Chédigny

    Chédigny (37) – ©CAUE79

Pour l’entretien de votre massif

  • Utilisez un paillage organique meuble (bois broyé, paille… ) pour diminuer l’évaporation du sol et limiter l’arrosage tout en permettant l’installation et le développement des vivaces.
  • Laissez la flore sauvage s’installer dans les interstices, en contrôlant les plantes invasives (en particulier le liseron).
  • Au bout de 3 à 4 ans, divisez les touffes à l’automne et investissez de nouveaux massifs avec ces fragments.
  • Vitex agnus
  • Delphinium Pacific
  • Geranium Johnson's blue
  • Tradescantia virginiana-Éphémère de Virginie

Pour aller plus loin

  • Profitez de la flore spontanée : observez la richesse des fleurs qui spontanément se développent dans vos communes sur les bords de champs (ombellifères, coquelicots, bleuets, trèfles… ) et laissez les pousser !
  • Apprivoisez les fleurs sauvages : dans certains cas, plutôt que d’acheter des plants de vivaces, il est même possible d’aller prélever des fleurs qui poussent dans les abords du village pour les réintroduire dans le centre bourg.
Les + techniques
  • Voir l’achat de plantes comme un investissement dans le temps
  • Passer du temps pour créer le massif une seule fois
  • Avoir des végétaux qui vont véritablement s’installer et prendre des dimensions intéressantes à l’échelle du massif
  • Pouvoir, au bout de quelques années, diviser les touffes de vivaces et les multiplier pour planter de nouveaux massifs
Les + communication
  • Plus de vie dans le sol du massif (micro-faune) en comparaison d’un sol mis à nu chaque année
  • Des variétés qui peuvent être très mellifères et nectarifères butinées par les insectes
  • Économies d’eau par la réduction de l’arrosage
Melleran

Melleran © CAUE 79

Téléchargements