Cimetière de Bressuire Cimetière de Bressuire - Concepteur Gilles Garros © CAUE 79

Accueil > Embellissement des bourgs > Végétaliser le cimetière

Végétaliser le cimetière


Arrêter de traiter ou de biner !

Il s’agit de ne plus voir l’herbe ou le végétal du cimetière comme un élément « sale » mais comme un élément participant à la qualité du lieu, facilitant le travail d’entretien et en lien avec le paysage environnant.

Conseils, remarques et précautions

  • Allez rencontrer des élus et des techniciens ayant déjà mis en place cette gestion alternative.
  • Expérimentez des semis sur des espaces restreints du cimetière avec différents mélanges de graminées.
  • Utilisez des graminées naines ou à pousse lente (ex. Fétuque ovine).
  • Introduisez quelques variétés favorables à la biodiversité.
  • Réalisez des fiches des différents essais et suivez-les sur une année.
  • Travaillez le plus possible avec le matériau existant : essayez par exemple de semer directement dans les gravillons.

L’expérimentation doit être accompagnée d’une communication vers les habitants : expliquez la démarche, décrivez les expériences en cours et faites un retour sur ce qui fonctionne mais aussi ce qui a échoué. Cette communication est essentielle pour sensibiliser et avoir le soutien des habitants.

Cimetière de Montigny

Cimetière de Montigny © CAUE 79

Dans les inter-tombes

Adaptez la solution à l’espace disponible : semis identique au reste du cimetière si le passage d’une tondeuse est possible ou plantation d’espèces vivaces couvre-sol ne nécessitant pas d’entretien lorsque l’espace est restreint (ex. thymus).

Les allées du cimetière

  • Lorsque le cheminement est minéral, laissez une bordure végétalisée de part et d’autre de sorte à souligner le cheminement et à adoucir la transition avec les sépultures.
  • Végétalisez complètement les allées si la portance du sol permet de supporter le passage d’engins.
  • Cimetière de Belleville avant végétalisation
  • Cimetière de Belleville après végétalisation © CAUE 79

Pour aller plus loin

  • Conservez certaines fleurs spontanées et/ou réutilisez les plantes jetées par les usagers du cimetière.
  • Fleurissez les pieds des murs d’enceinte du cimetière.
  • Créez des carrés d’espaces bouquetiers, c’est-à-dire des carrés où les usagers du cimetière peuvent venir cueillir des fleurs et en faire des bouquets pour fleurir les tombes.
  • Pour un aménagement plus qualitatif, faites appel à un concepteur paysagiste qui portera un regard global sur le cimetière (zone de stationnement, entrée, clôtures…).
Les + techniques
  • Protéger votre santé et celle des usagers pour les cimetières encore traités
  • Réduire le temps passé à entretenir le cimetière
  • Stopper les tâches fastidieuses de désherbage à la main et les risques de Troubles Musculo-squelettiques
  • Expérimenter et élargir votre pratique pour trouver la solution la plus adaptée à votre commune
Les + communication
  • Amélioration de la qualité environnementale des sols et des eaux de ruissellement
  • Suppression des problèmes de ravinement éventuels lorsque le cimetière présente de la pente
  • Préservation du cadre de vie, lien avec le paysage environnant
Cimetière de Saint-André-sur-Sèvre

Cimetière de Saint-André-sur-Sèvre © CAUE 79

Téléchargements